SOMMAIRE

MONTRÉAL - Le grand Yogi Berra a popularisé la fameuse phrase "ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini" et le CF Montréal l'a une fois de plus appliquée à la lettre, vendredi soir, au stade Saputo.

Les Montréalais ont profité d'un carton rouge pour marquer deux buts en fin de deuxième demie et arracher un match nul de 2-2 au Crew de Columbus.

Grâce à une remontée héroïque et ce point acquis in extremis, le CF Montréal (16-9-5) s'est assuré d'une première participation aux éliminatoires de la MLS depuis 2016.

Après que Luis Diaz eut écopé un carton pour avoir donné un coup de pied à la jambe de Kei Kamara, à la 75e minute, la troupe montréalaise a longuement travaillé dans la zone adverse.

Victor Wanyama a d'abord habilement fait dévier un tir de Matko Miljevic au fond du filet, à la 89e minute de jeu. Le Bleu-blanc-noir a continué à accentuer sa pression et pendant les arrêts de jeu, Zachary Brault-Guillard a nivelé le pointage grâce à un tir bas qui a touché la jambe de Josh Williams.

« J'ai vu l'espace et personne ne m'attaquait. Mon contrôle de ballon était un peu loin alors je l'ai remis au pied. Je me suis dit que j'allais tenter et ç'a été dévié. C'est tant mieux pour nous parce que nous nous sommes qualifiés pour les séries, a analysé Brault-Guillard. Je ne tire pas assez parfois, même quand je suis dans de meilleures situations, mais cette fois j'ai dit 'vas-y' et j'ai tenté. »

Le Crew (9-6-14) n'a encaissé qu'un seul revers à ses 17 derniers matchs, mais cette défaite était survenue aux mains du CF Montréal, le 3 août, et dans un scénario pratiquement identique.

À la suite d'une longue interruption en raison du mauvais temps, les hommes de Wilfried Nancy avaient inscrit deux buts tardifs, à la 88e minute et dans les arrêts de jeu, pour se sauver avec trois points à l'étranger.

Bien que le carton rouge de Diaz ait assurément aidé la cause des Montréalais, vendredi, Nancy a salué le caractère de ses joueurs, qui n'ont jamais baissé les bras malgré un retard de deux buts.

« Plutôt que de rentrer sous la terre, les gars se sont retroussé les manches et ils ont continué. Les remplaçants qui sont entrés, ça ne fonctionne pas toujours, mais ce match-là a été très bien construit pour arriver à notre premier objectif, a déclaré l'entraîneur-chef. Je n'ai pas bien vu comment ça s'est passé sur le carton rouge, mais nous avons augmenté la pression et nous avons été récompensés. »

L'équipe montréalaise avait réussi à trouver son rythme en première demie et à tester le gardien Eloy Room, mais elle a amorcé la deuxième demie avec moins d'aplomb. En l'espace de deux minutes, Jonathan Mensah et Lucas Zelarayan ont procuré une avance de 2-0 au Crew.

Le CFM accède aux séries avec ce verdict nul

« Dans les 15 premières minutes de la deuxième demie, nous perdions trop vite le ballon. Du coup, nous n'arrivions pas à répéter les attaques. Si nous avions marqué les buts que nous aurions dû marquer, peut-être que le match aurait été un peu plus ouvert. Après, la physionomie du match a fait que nous avons placé plus de joueurs dans la surface de réparation », a indiqué Nancy.

Le Crew est malgré tout resté invaincu à ses sept dernières sorties (2-0-5) et il est resté au sixième échelon de l'Association Est.

Le CF Montréal reprendra l'action mardi soir, lorsqu'il accueillera le Fire de Chicago.

Deux buts rapides, deux fois

Les Montréalais ont subi la pression du Crew lors des 12 premières minutes du match, mais le gardien James Pantemis a réalisé quelques beaux arrêts.

Pantemis s'est signalé à deux reprises aux dépens de Cucho Hernandez et il a ensuite été rapide pour stopper une déviation de la tête de Mensah.

« Mes coéquipiers m'ont encouragé, mais c'est mon travail. Oui, je réalise les arrêts, mais après, nous marquons des buts aussi. Nous avons trouvé une façon d'aller chercher le point, nous le prenons et nous nous préparons pour la prochaine partie », a dit Pantemis.

Les hommes de Wilfried Nancy ont commencé à tranquillement trouver leurs aises et à leur tour, ils ont obtenu quelques bonnes occasions de marquer. Mason Toye était en bonne position pour ouvrir le pointage, à la 24e minute, mais son tir faible n'a pas déjoué Room.

Dans les arrêts de jeu de la première demie, le CF Montréal a une fois de plus pris l'assaut la surface de réparation des visiteurs, mais le défenseur William Sands a sauvé les meubles en bloquant une puissante frappe de Djordje Mihailovic.

La patience du Crew a été récompensée à la 66e minute. À la suite d'un coup franc, Steven Moreira a placé un centre dans la surface de réparation et Mensah a sauté plus haut que Victor Wanyama pour rediriger le ballon dans le filet.

Peut-être encore un peu secoué par ce but, le Bleu-blanc-noir a manqué de cohésion dans sa zone seulement deux minutes plus tard et le Crew en a profité. Zelarayan a décoché un premier tir, bloqué par Kamal Miller, mais il a pu prendre son retour avant de loger le ballon derrière Pantemis.

Le CF Montréal s'est fait ouvrir une porte à la 75e minute, quand le carton jaune de Diaz a été transformé en rouge à la suite d'une reprise vidéo.

À la suite d'un tir rapide de Miljevic, Wanyama a réussi à se pencher pour faire dévier le ballon de la tête dans le filet. Entré dans le match à la 77e minute, Brault-Guillard a ensuite semé l'hystérie au stade Saputo.