Ismaël Koné veut aller « beaucoup plus loin »