Rafael Nadal, 4e mondial, a dominé sans grande frayeur le Néerlandais Botic van de Zandschulp (25e) 6-4, 6-2, 7-6 (6), lundi en 8es de finale de Wimbledon, et retrouvera au prochain tour l'Américain Taylor Fritz (14e).

Alors qu'il dominait de la tête et des épaules et qu'il servait pour le match à 5-3 dans le troisième set, l'Espagnol de 36 ans s'est laissé embringuer dans un bris d'égalité... mais pas dans un quatrième set, même s'il lui a fallu quatre balles de match pour conclure.

Vainqueur du Majeur sur gazon en 2008 et 2010, Nadal est en quête d'un 23e titre du Grand Chelem après avoir déjà remporté cette année les Internationaux d'Australie et Roland-Garros.

Mais il est sous la menace d'une douleur récurrente au pied, qui ne semble toutefois pas l'avoir gêné depuis le début de la compétition.

Nick Kyrgios aussi en quarts

Kyrgios continue d'exceller à Wimbledon

Plus discret et calme qu'à son précédent match, Nick Kyrgios a su faire fi d'une épaule droite lui causant des soucis pour servir 35 as et venir à bout de Brandon Nakashima 4-6, 6-4, 7-6 (2), 3-6, 6-2, atteignant les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois en sept ans et demi.

Non classé, Kyrgios a amélioré sa fiche à 6-0 en matchs de cinq manches au All England Club et a signé sa 11e victoire sur gazon de la saison, un sommet sur le circuit de l'ATP.

« J'ai besoin d'un verre de vin, ce soir. C'est sûr », a lancé Kyrgios à la foule lors de son entrevue sur le terrain, après avoir troqué sa casquette blanche et ses chaussures conformes aux règles contre des versions rouges.

Jouant devant une salle remplie presqu'à pleine capacité, l'Australien de 27 ans n'a utilisé que sporadiquement ses coups peu orthodoxes ni perdu son calme, ce qui lui a valu des amendes de 14 000 $ US dans sa victoire contre Stefanos Tsitsipas au troisième tour.

Face à Nakashima, Kyrgios a reçu plusieurs fois la visite d'un thérapeute du sport pendant les changements de côté, lui prodiguant plusieurs massages à l'épaule. À un moment donné, le service de Kyrgios a perdu près de 25 m/h de vitesse moyenne. Il a été en mesure de retrouver sa vélocité pour conclure le duel.

Après avoir vu Nakashima créer l'égalité en gagnant le quatrième set et prendre les devants 1-0 dans le cinquième, Kyrgios a renversé la vapeur en remportant les cinq jeux suivants.

« J'ai beaucoup joué au tennis au cours du dernier mois et demi. Je suis fier de la façon dont j'ai stabilisé le navire, a ajouté Kyrgios. Honnêtement, c'est ce à quoi je pensais: je n'ai jamais perdu un match en cinq sets ici. (...) C'était comme, "Je suis déjà passé par là. Je l'ai déjà fait." »

Kyrgios fera face au Chilien Cristian Garin, qui a effacé un déficit de deux manches et sauvé deux balles de match au cinquième set pour venir à bout d'Alex de Minaur et accéder à son premier quart de finale à un tournoi du Grand Chelem aux termes d'un match marathon.

Garin tirait de l'arrière 5-3 au premier bris d'égalité de 10 points au cinquième set avant de gagner six points d'affilée pour prendre les devants 9-5. Il a ensuite converti sa deuxième balle de match pour l'emporter 2-6, 5-7, 7-6 (3), 6-4, 7-6 (6) après quatre heures et 34 minutes de jeu.

Il devient le premier Chilien à atteindre les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem depuis Fernando Gonzales en 2009.

De Minaur, 19e tête de série, n'avait jamais perdu une manche contre Garin à leurs trois précédentes confrontations et il semblait en voie d'ajouter à cette séquence lorsqu'il s'est emparé d'une avance de 3-1 au bris d'égalité du troisième set. L'Australien a ensuite eu deux balles de match à 5-4 au cinquième set.