Cyril Gane, un combattant « heureux et dangereux » à Paris