Les meilleurs patineurs nord-américains | Les meilleurs patineurs internationaux
Les meilleurs gardiens nord-américains | Les meilleurs gardiens internationaux

On ne sait pas quand la séance de sélection de la LNH aura lieu ni à quel endroit et encore moins de quelle façon elle va se tenir, mais une chose est maintenant acquise, les joueurs admissibles ne joueront pas d’autres matchs d’ici là, ce qui veut dire que les auditions sont terminées.
 
Certes, certains espoirs auraient souhaité profiter des trépidantes séries éliminatoires pour améliorer leur classement ou d’autres auraient aussi pu participer au Championnat mondial des moins de 18 ans pour gagner des rangs et même des rondes, mais, dans les circonstances actuelles, ce ne sera pas le cas.
 
Voici donc, bien humblement, mon top-31 des espoirs en vue de la séance de sélection de la LNH, un ordre qui ne changera plus d’ici au grand jour.  Mardi et mercredi, je m’attarderai un peu plus sur les espoirs de la LHJMQ et aussi sur les défenseurs.
 
1- Alexis Lafrenière
 
Il n’y aura pas de suspense cette année le moment venu. L’attaquant Alexis Lafrenière deviendra le premier attaquant québécois, depuis Vincent Lecavalier en 1998, à être choisi au tout premier rang. Le numéro 11 de l’Océanic a remporté le titre de joueur par excellence de la LCH en 2018-2019 et pourrait l’être de nouveau cette année. Il a aussi été éblouissant lors du dernier Mondial junior en étant là aussi choisi meilleur joueur de la compétition. Lafrenière, qui a récolté 112 points cette saison, sait qu’il sera le numéro 1, ne reste plus à savoir quelle équipe gagnera la loterie.
 
2- Tim Stutzle
 
L’attaquant allemand m’est vraiment tombé dans l’œil lors du dernier Championnat mondial de hockey junior à Ostrava. Avec la formation de Mannheim de la Ligue élite allemande, Stutzle, qui jouait sous ses 17 ans cette année, a récolté 34 points en 41 matchs contre des hommes. Au Mondial junior, il se passait quelque chose presque chaque fois où il se trouvait sur la patinoire et même s’il n’a pas marqué, il a récolté cinq mentions d’aide en autant de matchs. Stutzle m’a convaincu de son potentiel et c’est pourquoi je le place devant Quinton Byfield.
 
3- Quinton Byfield
 
Depuis qu’il a été le 1er choix au total de la séance de sélection de la Ligue de l’Ontario en avril 2018, Quinton Byfield est identifié comme le candidat potentiel pour ravir à Alexis Lafrenière le premier rang de la cuvée 2020. Ça n’arrivera pas!  Certes, Byfield a de bons attributs comme son gabarit de 6 pieds 4 pouces et 215 livres et ses talents de marqueurs comme en témoignent ses 32 buts en 45 matchs avec les Wolves de Sudbury, mais il n’a pas la même « intelligence » dans son jeu que Lafrenière ou même Stutzle. Qu’on me comprenne bien, Byfield aura une belle carrière, mais lors de la période des fêtes au Mondial junior, plus le tournoi avançait, moins Dale Hunter lui faisait confiance. En grande finale, contre la Russie, Byfield n’a fait aucune présence sur la glace.
 
4- Lucas Raymond
 
C’est à l’été 2018 que j’ai découvert les Suédois Lucas Raymond et Alexander Holtz. Les deux attaquants, même âgés de 16 ans, étaient les meilleurs de l’équipe suédoise qui a donné la vie dure à la formation canadienne menée par Alexis Lafrenière. Raymond est peut-être le joueur possédant le meilleur sens du jeu dans les joueurs admissibles cette année après Lafrenière, il est aussi un excellent marqueur et un joueur qui est capable d’élever son jeu d’un cran dans les situations corsées. Il a disputé 33 matchs cette saison dans la Ligue élite suédoise en étant un des plus jeunes joueurs du circuit et il a quand même récolté 10 points en 33 matchs.
 
5- Jamie Drysdale
 
Au cours de la période des fêtes, Jamie Drysdale est devenu le 4e défenseur de 17 ans ou moins seulement à jouer pour Équipe Canada junior au cours des 20 dernières années. L’arrière originaire de Toronto a récolté presque un point par match avec les Otters d’Erie cette année dans la Ligue de l’Ontario. À 5 pieds 11 pouces et 170 livres, Drysdale n’est pas le plus imposant physiquement, mais il y a de la place pour ce genre d’arrière à la Cale Makar. Il est assurément le meilleur défenseur de la cuvée 2020. Un droitier qui, un jour, pourra être la pierre angulaire d’une attaque massive pour une équipe de la LNH. 
 
6- Marco Rossi
 
L’Autrichien de 18 ans des 67’s d’Ottawa Marco Rossi a pris le premier rang des compteurs de la LCH en 2019-2020 avec 120 points en 56 matchs. Il sera assurément un joueur d’impact au prochain niveau en dépit de ses 5 pieds 9 pouces.
 
7- Alexander Holtz
 
Le compatriote de Lucas Raymond est un marqueur naturel qui peut inscrire des buts d’à peu près n’importe où en zone offensive. Il possède une vitesse qui fait de lui un joueur avec plus d’une dimension, mais l’équipe qui réclamera Holtz réclamera d’abord et avant tout un potentiel marqueur de 35 buts par saison.
 
8- Cole Perfetti
 
Cole Perfetti a été incroyable lors du Tournoi Hlinka-Gretzky de l’été 2019 en prenant le 1er rang des pointeurs du tournoi. Perfetti et le Québécois Hendrix Lapierre se sont entendus comme larrons en foire. L’attaquant du Spirit de Saginaw de la Ligue de l’Ontario a inscrit 37 buts au cours des deux dernières saisons.
 
9- Yaroslav Askarov
 
Voilà assurément le meilleur gardien de but disponible lors de la prochaine séance de sélection, peut-être le seul qui sera réclamé dans les deux premières rondes. Askarov a eu des difficultés au Mondial junior, mais il ne faut pas oublier qu’il n’a que 17 ans. Doté d’un bon gabarit, Askarov se distingue par sa force d’anticipation et son calme. Peut-être une émule d’Andrei Vasilevskiy qui attrape toutefois de la droite.
 
10- Connor Zary
 
Excellent dans les deux sens de la patinoire, Zary est aussi très bon en avantage numérique. Il a récolté 38 buts et 86 points à sa 3e saison avec les Blazers de Kamloops. Il a été retranché par ÉCJ en décembre dernier, mais devrait avoir sa place sur l’équipe en 2021. Voilà un joueur qui devrait approcher les 50 buts dans la Ligue junior de l’ouest la saison prochaine.
 
Le reste de mon top-31 :
 
11- Anton Lundell
12- Dawson Mercer
13- Jack Quinn
14- Dylan Holloway
15- Noel Gunler
16- Braden Schneider
17- Rodian Amirov
18- Jake Sanderson
19- Kaiden Guhle
20- Mavrik Bourque
21- Jérémie Poirier
22- Wiliam Wallinder
23- Jacob Perreault
24- John-Jason Peterka
25- Hendrix Lapierre
26- Justin Barron
27- Brendan Brisson
28- Seth Jarvis
29- Ty Smilanic
30- Ozzy Wiesblatt
31- Lucas Reichel
 
Note : au cours des dernières années où je me suis astreint à ce petit exercice, j’ai obtenu les résultats suivants en termes de joueurs de mon classement éventuellement réclamés en 1re ronde.
 
2013 : 24/30, 2014 : 27/30, 2015 : 25/30, 2016 :26/30, 2017 : 25/31, 2018 : 22/31, 2019 : 25/31 

Prendre une chance avec Hendrix Lapierre