Joshua Roy a figuré parmi les derniers joueurs retranchés de la formation d'Équipe Canada junior présente à Edmonton en décembre. Avec la reprise du tournoi durant l'été, Roy obtient maintenant une deuxième chance et n'entend pas la laisser passer. 

« C'est incroyable. Quand j'ai appris la nouvelle, j'étais tellement content de pouvoir me joindre à cette équipe afin d'essayer de gagner une médaille d'or », a-t-il confié aux collègues de TSN

« Quand le tournoi a été annulé en décembre dernier, j'ai commencé à penser que j'aurais peut-être une chance de faire partie de la formation et j'ai travaillé fort pour me tailler une place. »

Roy a connu un très bon camp en décembre dernier et croyait bien avoir réussi à se tailler un poste dans la formation finale. À seulement 18 ans, les dirigeants d'Hockey Canada lui ont préféré des joueurs un peu plus expérimentés, ce que le Québécois a très bien compris. 

« Le camp en décembre dernier s'était bien déroulé même si je n'ai pas été retenu dans la formation finale. J'avais seulement 18 ans, donc mon année était l'an prochain, mais de réussir à joindre l'équipe dès cet été, je suis vraiment content. »

Roy est donc retourné avec le feu dans les yeux avec le Phoenix de Sherbrooke. Le choix de cinquième tour du Tricolore a terminé au premier rang des pointeurs du circuit Courteau avec une récolte de 119 points, dont 51 buts. Il est devenu le premier espoir des Canadiens à réaliser cet exploit depuis Mike Ribeiro, en 1999. 

Le jeune homme natif de Saint-Georges-de-Beauce ne souhaite pas changer son style de jeu et tentera de remplir le filet adverse, tout en étant responsable défensivement. 

« Je vais garder mon jeu simple et je vais essayer de produire à l'attaque. Pour connaître du succès dans ce tournoi, nous devons jouer comme des pros. C'est ce que les dirigeants des Canadiens m'ont conseillé de faire et je souhaite l'intégrer au tournoi. »

Kidney est prêt à faire du bruit

Après ne pas avoir été invité au camp d'Équipe Canada junior en décembre, Riley Kidney fait partie de la formation cet été et réalisera un rêve en représentant le Canada. 

« Ça représente beaucoup pour moi. Quand j'ai eu l'appel, j'étais vraiment excité. C'est un rêve qui se réalise de porter l'uniforme du Canada, surtout à ce niveau et à cet évènement, que j'écoutais beaucoup quand j'étais jeune », a mentionné l'espoir des Canadiens lors d'une entrevue avec TSN.

« J'ai travaillé fort pour faire partie de cette équipe »

Choix de deuxième tour des Canadiens en 2021, Kidney a connu une très bonne saison avec le Titan d'Acadie-Bathurst. Il a marqué 30 buts et ajouté 70 mentions d'aide pour atteindre le mythique plateau des 100 points. L'espoir du Tricolore avoue s'être grandement amélioré l'an dernier et vise déjà un poste avec l'équipe canadienne en décembre prochain. 

« J'ai levé mon jeu d'un cran cette saison, je jouais avec plus de confiance. J'avais une bonne chimie avec mes compagnons de trio, j'ai amélioré mon jeu dans les deux sens de la patinoire et je suis devenu plus rapide. Je crois qu'en général, mon jeu s'est grandement amélioré. »

« Je voulais travailler vraiment fort pour prouver à Hockey Canada que je méritais ma place ici. L'an prochain, le tournoi aura lieu à Halifax et je viens de là-bas, donc je veux absolument démontrer que je mérite ma place dans cette équipe. »

Cet été, Kidney a mis beaucoup d'efforts au gymnase afin d'améliore sa force musculaire et de devenir plus imposant physiquement. Jusqu'à maintenant, il a avoué avoir pris huit livres, en grande partie grâce à sa mère. 

«  J'ai réussi à prendre du poids cet été, ma mère me fait de bons repas et ça fonctionne! J'essaie de m'entraîner fort au gymnase et de manger beaucoup. »

Le Championnat du monde junior débute le 9 août prochain du côté d'Edmonton et sera diffusé en exclusivité sur les ondes de RDS. 

« J'ai travaillé fort pour faire partie de cette équipe »