Avec un contrat de quatre saisons en poche, il ne fait aucun doute que l’attaquant québécois Mathieu Joseph pourra contribuer aux succès prochains des Sénateurs d’Ottawa après un pénible processus de reconstruction. Les ajouts d’Alex DeBrincat, Claude Giroux et Cam Talbot pendant la saison morte font foi du désir de victoire de l’équipe, qui semble maintenant prête à atteindre les prochains niveaux.

« Je crois que notre équipe s’offre une chance de voir ce dont elle est capable l’an prochain. Nous avons un jeune noyau, les joueurs ont pu grandir ensemble et j’ai toujours aimé cela. Je l’ai vu avec le Lightning et quand j’étais dans le junior à 16-17 ans pour gagner (NDLR : avec les Sea Dogs de Saint John). C’est important d’avoir un bon noyau et je veux en faire partie. J’ai apprécié la chimie entre les joueurs, espérons que nous pourrons grandir ensemble. C’est pour cette raison que c’est un contrat de quatre ans. Ça me donne aussi de la stabilité », a lancé Joseph en conférence de presse vendredi, tout sourire.

Aux côtés de jeunes talents dans une équipe en pleine ascension, Joseph aura l’opportunité de montrer tout le talent qu’il a en banque, chose qu’il a difficilement été capable de faire à Tampa Bay dans un fort noyau qui a soulevé deux coupes Stanley. Aux yeux de Joseph, l’occasion est rêvée pour atteindre son plein potentiel.

« Pour moi, comme je dis chaque année, je vais jouer le mieux que je peux au camp d’entraînement pour faire l’équipe. Les attentes sont élevées et peu importe où l’entraîneur me placera, je vais donner mon meilleur pour aider l’équipe, que ce soit sur le 3e trio ou le 2e trio. Peu importe avec quels joueurs, je serai heureux de faire le maximum. »

« Le temps nous le dira, mais je crois que j’ai plus en moi que les personnes le pensent. Je peux être important dans les deux sens de la patinoire et apporter plus d’impact offensif que les gens pensent. J’ai été impressionné par le talent de notre équipe dans les 20 derniers matchs de la dernière saison. Mes attentes envers moi-même sont élevées », d’ajouter Joseph.

Joseph a toutefois bien plus à offrir que ses performances sur la patinoire. Son expérience au sein d’une formation championne de la coupe Stanley apportera un cachet supplémentaire aux Sénateurs et l’implication communautaire de Joseph demeurera un aspect crucial de sa carrière personnelle et professionnelle.

« Autant que je veux jouer au hockey, j’aime l’impact que je peux avoir sur les futures générations. Je veux inspirer les jeunes de couleurs, les jeunes dans le hockey, les jeunes au Québec. Pouvoir être un jeune bilingue dans un marché bilingue, c’est excitant pour moi. Si je peux aussi performer sur la patinoire et aider l’équipe à gagner, ce sera un bonus », a admis Joseph.

Ce contrat représente aussi une occasion pour Joseph de s’approcher de sa famille du Québec en évoluant pour une formation canadienne, après s’être exilé aux États-Unis de 2017 à 2022 pour évoluer dans l’organisation du Lightning.

« Je n'ai jamais arrêté de croire en moi »

« J’ai toujours rêvé de jouer au Canada depuis que je suis jeune. C’est spécial pour moi et ma famille de pouvoir le faire pour les quatre prochaines années. C’est excitant même s’il y a plus de pression, mais je crois que j’aime me nourrir de cette pression. […] J’aime venir à l’aréna, avoir du plaisir. À la fin de la journée, je joue dans la meilleure ligue au monde. »

La famille du natif de Laval a d’ailleurs eu un impact important dans son développement et dans sa carrière, si on en croit le principal intéressé.

« Il y a toujours eu des doutes, mais je n’ai jamais arrêté de croire en moi. J’ai été élevé dans une bonne famille avec des gens qui m’ont soutenu. J’ai eu les ressources pour me sortir des moments plus difficiles. Quand je mets un chandail de la LNH, c’est un rêve pour moi à chaque fois que j’embarque sur la patinoire. Quand on travaille fort, il y a généralement de bonnes choses qui arrivent. Je crois que c’est mérité, mais il reste encore du travail à faire. »

« Peu importe les décisions que j’ai prises, mes parents m’ont toujours supporté et je crois que c’est pour ça qu’on est une famille aussi unie. C’est ce que j’adore de ma famille, on est proche, mais on peut se parler de tout. »

Choix de 4e ronde du Lightning en 2015, Joseph a disputé 232 matchs dans le circuit Bettman, amassant 41 buts et 82 points

Mathieu Joseph voit un bel avenir pour les Sénateurs