RDS.ca, Éric Leblanc samedi, 20 avr. 2013. 11:00

Le Canadien n’a définitivement pas connu le dernier match espéré devant ses partisans en subissant une raclée de 5-1 face aux Capitals de Washington de quoi semer un vent d’inquiétude à l’approche des éliminatoires.

En son et images : Capitals - Canadiens
En son et images : Capitals - Canadiens

Les visiteurs, qui ont remporté neuf de leurs 10 derniers matchs, ont enfilé leurs quatre premiers buts en seulement 12 lancers sur le filet de Carey Price.

«C’était difficile comme soirée, mais on doit regarder vers l’avant. Il faut se replacer dans le bon état d’esprit et se préparer pour les séries qui représentent l’objectif ultime», a mentionné Price.  

Le cerbère du Canadien n’a pu fermer la porte, mais il faut dire que les Capitals ont profité d’une multitude d’excellentes occasions de marquer.

«Je crois que nous pouvons tous mieux jouer et ça commence par moi», a-t-il admis sans ressentir de l’inquiétude.  

«L’exécution n’était tout simplement pas là pour notre équipe. Je ne suis pas satisfait de tous les aspects de notre jeu dans ce match que ce soit les unités spéciales ou le jeu à égalité numérique», a résumé l’entraîneur Michel Therrien.

Depuis cinq matchs, le CH a concédé un énorme total de 25 buts. Le CH disposera de trois parties avant les éliminatoires pour renverser la vapeur avec des arrêts au New Jersey, à Winnipeg et à Toronto.

«En tant qu’entraîneur, la chose la plus importante est de m’assurer de préparer l’équipe pour les séries; c’est ma responsabilité. Nous avons encore une semaine et trois matchs pour y parvenir, je suis convaincu que nous serons prêts», a insisté Therrien dans son point de presse.  

Alexander Ovechkin a augmenté son avance au sommet de la LNH avec ses 29e et 30e buts tandis que Troy Brouwer a touché la cible deux fois. Nicklas Backstrom s’est avéré l’autre buteur sur une superbe pièce de jeu collective.

De son côté, Mike Ribeiro (trois aides) a prolongé à sa cinq sa série de matchs avec une récolte minimale d’un point.

Contrairement à la situation observée dernièrement, l’entraîneur n’a pas procédé à un changement de gardien.

Les échos du vestiaire
Les échos du vestiaire

«Nous n’avons pas gagné beaucoup de batailles pour la rondelle ce soir. C’est difficile de tenir son bout dans cette situation contre une équipe aussi talentueuse», a noté le capitaine Brian Gionta.  

Le Tricolore aurait pu relancer sa soirée à deux reprises alors que Raphael Diaz et Brendan Gallagher ont heurté le poteau chacun leur tour en supériorité numérique. Braden Holtby a aussi tenu le fort à quelques reprises dont devant Yannick Weber. Max Pacioretty l'a toutefois privé d'un jeu blanc en fin de troisième période.

Diaz, qui renouait avec l’action après une absence de 25 parties, a connu un départ chancelant.

«Nous allons traverser de l’adversité, mais on doit démontrer plus de caractère pour s’en sortir. C’est une bonne épreuve à vivre quand tu réagis adéquatement. Nous devons revenir à la base ce qui permet de connaître du succès que ce soit en pratiquant ou en discutant en groupe», a expliqué Josh Gorges. 

 Avec le retour de Diaz, c’est Davis Drewiske qui a écopé puisque Weber a convaincu Therrien de le laisser dans la formation.

« L'exécution a fait défaut »
« L'exécution a fait défaut »

Exempté du dernier match pour ménager son épaule gauche, Brandon Prust était en uniforme et Gabriel Dumont a été retiré du groupe.

Prust, récipiendaire du trophée Jacques-Beauchamp, a encore démontré son grand courage en bloquant deux puissants lancers.

Price a donc gagné un seul de ses sept derniers matchs contre les Capitals.

Depuis que le Canadien a éliminé les Capitals lors des séries de 2010, ceux-ci ont répliqué en gagnant neuf des 11 derniers duels (9-1-1). Cette saison, Washington a remporté deux des trois confrontations.

Le Canadien a démontré son appui à Boston avec une belle initiative en concluant l’hymne national américain avec une mention « Boston Strong » à l’écran géant et les partisans ont emboîté le pas avec une ovation d’encouragement.

Le fiable défenseur Francis Bouillon a rejoint Alfred « Pit » Lépine (1925-1938) au 53e rang pour le plus de matchs joués dans l’histoire de l’organisation.

Résumé des buts

Tout a commencé sur le mauvais pied pour le Canadien. En trois lancers, les hommes d'Adam Oates ont pris les commandes 2 à 0. Un revirement de P.K. Subban a permis à Ovechkin de partir le bal. Il a feinté une passe avant de déjouer Price entre ses jambières.

Brouwer a ensuite fait bouger les cordages d'un lancer précis.

Au retour de la pause, Brouwer est revenu à la charge en complétant une passe de Marcus Johansson. Il s'est moqué de Rene Bourque qui devait le contrer.

Backstrom a ensuite mis la touche finale à un magnifique échange entre Mike Green, Ovechkin et lui.

Ovechkin a compté le dernier de son clan sur un tir sur réception. Pacioretty a évité l'humiliation du blanchissage en fin de partie quand il a poussé une passe de Tomas Plekanec dans le filet.

Fiche comparative

Saison PJ V D DP DF BP BC Points LP LC AVA DÉS
2011-12 45 17 20 2 6 116 123 42 1327 1286 12,79% 89,08%
2012-13 45 27 13 3 2 139 120 59 1389 1227 21,16% 80,00%