Le Grand Prix de Belgique figurera au calendrier de la Formule 1 en 2023, a annoncé dimanche le promoteur du championnat du monde, juste avant l'édition 2022 de la course sur le circuit de Spa-Francorchamps.

« La Formule 1 peut confirmer que le Grand Prix de Belgique figurera au calendrier 2023, à la suite d'un accord visant à prolonger notre partenariat. De plus amples détails sur le calendrier 2023 seront annoncés en temps voulu », a annoncé Formula 1, promoteur du championnat, dans un communiqué laconique.

Alors que le GP de France disparaît du calendrier en 2023, son voisin belge y reste donc. En sursis néanmoins car le contrat n'a été renouvelé que pour une édition. 

Pour l'avenir à plus long terme du Grand Prix de Belgique, les discussions continuent entre les protagonistes, notamment autour d'une possible rotation avec d'autres Grands Prix européens. 

Les sorts des GP de France et de Belgique réglés pour l'an prochain, reste celui de l'historique GP de Monaco, qui n'a pas encore été renouvelé mais devrait bien être au calendrier.

Le PDG de Formula One, Stefano Domenicali, avait expliqué mercredi que la F1 voulait mettre en place « une sorte de rotation qui permettrait à chacun de faire partie du calendrier ».

« Il y a des sites qui sont en train de discuter entre eux pour nous soumettre une proposition. Cela ne fera pas partie du calendrier 2023. Nous parlons de 2024 ou de 2025 maximum pour engager cette approche », avait-il ajouté.

Face à l'intérêt croissant pour la F1 et aux nouveaux standards financiers que représentent les nouveaux venus dans le championnat (l'Arabie saoudite, Miami ou encore Las Vegas l'an prochain), « l'histoire ne suffit pas », a expliqué Domenicali.

Dans la liste des Grand Prix les plus fréquemment courus dans le championnat du monde depuis 1950, le GP de Belgique est au 4e rang avec une 67e édition ce dimanche.

Victoire de Verstappen; Hamilton pointé du doigt