L’attaquant des Jets de Winnipeg Mark Scheifele a écopé d'une suspension de quatre matchs pour sa mise en échec à l’endroit de Jake Evans.

Darren Dreger de TSN a rapporté la nouvelle en début de soirée. C'est donc dire que Scheifele pourrait revenir au jeu pour le sixième match de la série si nécessaire, ou encore pour le premier match de la série de troisième tour selon les scénarios. 

Plus tôt dans la journée, il était rapporté que Scheifele avait été convoqué pour une audience téléphonique avec le département de la sécurité des joueurs. Ce faisant, il ne pouvait recevoir une suspension supérieure à cinq rencontres.

Geste salaud de Scheifele sur Evans

Mercredi soir, alors qu'Evans mettait le point d'exclamation dans un filet désert à une victoire de 5-3 du Canadien dans le premier match, Scheifele a violemment asséné une mise en échec à Evans après de nombreuses emjambées.

Scheifele s'est mérité une pénalité majeure pour assaut ainsi qu'une inconduite de partie sur la séquence.

Dans le vidéo explicatif du département de la sécurité des joueurs, il est expliqué qu’en ne jouant pas la rondelle pour tenter d’empêcher le but, Scheifele montrait qu’il avait pour objectif d’asséner une sévère mise en échec.

« Son intention est d’attribuer une violente mise en échec alors que le but a été marqué », est-il mentionné dans le vidéo.

La durée de la suspension s’explique par le geste qui est catégorisé comme « assaut » et qui a occasionné une blessure. N’ayant aucun historique de suspension, ce facteur a aussi été pris en considération pour la sanction. 

Dans le cas d'Evans, il a dû quitter la glace en civière. Après la rencontre, plusieurs informations ont confirmé qu'Evans était à l'hôtel du Canadien, et non à l'hôpital et qu'il était alerte.

Dans le vestiaire des Jets jeudi, les joueurs ont indiqué qu'ils devront se serrer les coudes en l'absence de Scheifele.

« Les gars devront élever leur niveau de jeu d'un cran. Il faudra rebondir et trouver une façon de gagner le prochain match. Ce sera un putain de gros match pour nous », a évoqué l'attaquant des Jets Andrew Copp.

Les Manitobains ont aussi tout fait afin d'éviter de s'aventurer dans une guerre de mots avec le Canadien, après que le défenseur Joel Edmundson eut prévenu que si Scheifele effectuait un retour dans la série, alors « nous ferons tout pour lui rendre la vie misérable ».

« Nous sommes simplement heureux qu'il (Evans) aille bien. Nous ne pouvons pas nous préoccuper de ce qu'ils peuvent dire; nous devons simplement nous concentrer sur le prochain match », a noté Copp.

« Il faut qu'on tourne la page et qu'on se concentre sur le prochain match, car les séries éliminatoires sont en quelque sorte comme une partie d'échecs; il faut constamment s'adapter », a renchéri le défenseur des Jets Josh Morrissey.

Alors qu'il attendait le verdict du Département de la sécurité des joueurs de la LNH, Scheifele a été observé vers la fin de l'entraînement des Jets en train de discuter avec Maurice, au centre de la patinoire. L'entraînement était optionnel, et plusieurs vétérans manquaient à l'appel, dont Paul Stastny, qui n'a pas pris part au match no 1.

Le match no 2 de la série aura lieu vendredi soir au Bell MTS Centre.

Jake Evans prend du mieux
Paul Maurice se range derrière Scheifele

 

« C'était légal, ça fait partie du jeu »
Un geste indéfendable de Scheifele
« Scheifele n'est pas un joueur vicieux »
Evans n'en est pas à sa 1re commotion