SOMMAIRE

INGLEWOOD, Calif. - Les Rams ont pâti de l'absence d'Odell Beckham pendant une bonne partie du match avant de retrouver des solutions et Los Angeles a triomphé à la maison lors du 56e Super Bowl, dimanche, battant les Bengals de Cincinnati au compte de 23-20.

Cooper Kupp a récolté 92 verges de réceptions, dont des gains cruciaux en fin de rencontre.

ContentId(3.1401636):Rams : Les Rams mettent la main sur un 2e Super Bowl (NFL)
bellmedia_rds.AxisVideo

Il a notamment saisi une passe de touché d'une verge qui, avec le converti, a porté le score au compte finale, avec 1:25.

« Cette victoire reflète comment nous étions préparés, à quel point nous nous aimons les uns les autres et à quel nous nous faisons confiance », a dit Kupp.

Matthew Stafford a obtenu 283 verges aériennes, 20 de plus que Burrow. Ce dernier a été victime de sept sacs, dont deux chacun pour Von Miller et Aaron Donald.

« Ces gars-là ont été exceptionnels, a dit l'entraîneur vainqueur, Sean McVay, parlant de Kupp et Stafford. Ils ont pris le contrôle du match. »

Beckham s'est blessé au genou gauche lors d'une passe incomplète en sa direction, avec 3:50 au cadran au deuxième quart. Il n'est pas revenu dans le match par la suite.

Tee Higgins a brillé pour Cincinnati avec 100 verges de réceptions, 11 de plus que Ja'Marr Chase.

Les Bengals ont voulu convertir un quatrième essai et une verge à leur première possession du match, sans succès.

Quand les Rams ont repris le ballon, Kupp a grandement aidé les siens avec une réception de 20 verges, la plupart après l'attrapé. Quelques jeux plus tard, Stafford a rejoint Beckham avec une passe de 17 verges en zone des buts, sur le flanc droit.

Vers la fin du premier quart, les Bengals ont réussi un premier gros jeu en prenant 46 verges, gracieuseté d'un catch de Chase. Evan McPherson a conclu la poussée avec un placement de 29 verges.

Les vétérans ont fait la différence pour les Rams

Les Rams ont vite répliqué. Beckham a saisi une passe de 35 verges sur le flanc droit, et Darrell Henderson fils une de 25 verges du côté gauche.

Kupp a ensuite capté une passe de touché de 11 verges. Un jeu très bien déguisé où Kupp a ensuite fait un crochet tardif vers la droite, dans le coin de la zone payante.

Les Rams ont donc pris les 13-3, le converti ayant été raté.

Les Bengals ont ensuite pris leur temps (7:04), mais ils se sont approchés à trois points. Le jeu culminant a été la passe de touché de six verges de Joe Mixon à Higgins.

Une mauvaise décision de Stafford aurait pu se retourner contre le clan californien, avec environ deux minutes à écouler au deuxième quart.

Sur un troisième essai et 15 verges, il a lancé de la mi-terrain vers la zone des buts, en direction de Van Jefferson, mais le ballon est arrivé à court et Jessie Bates III l'a intercepté. Les Tigres ont laissé filer l'occasion et ils ont vite dû dégager, par contre.

La demie s'est conclue avec les Rams en avance, 13-10.

Cincinnati a cogné fort au tout début du troisième quart, Higgins captant une passe de touché de 75 verges. Son couvreur Jalen Ramsey a chuté; la reprise a montré que Higgins a agrippé son protecteur facial, mais les arbitres n'ont pas sévi.

Tout de suite après, une passe de qualité acceptable a glissé des mains de Ben Skowronek des Rams, jusqu'à celles de Chidobe Awuzie, des Bengals. Donald a calmé le jeu avec un sac, mais les Bengals en ont quand même soutiré un placement, prenant les devants 20-13.

À mi-chemin au troisième quart, Matt Gay a corsé les choses avec un placement de 41 verges. Trois passes d'affilée de Stafford ont rapporté 43 verges mais sur un jeu truqué lors d'un troisième essai et cinq verges, Kupp a lancé trop haut avec Stafford comme cible, près des lignes de côté.

Los Angeles a ensuite stoppé les Bengals, grâce notamment à un sac d'Ernest Jones, mais les Rams ont été muselés à leur lancée suivante.

Un sac très opportun de Miller a mené à une autre occasion pour les Rams mais encore une fois, leur attaque est restée silencieuse.

Tôt au dernier quart, les Rams ont encore obtenu la chance de changer le cours du match, sans faire de réels progrès.

Avec 6:13 au cadran, c'était une énième opportunité pour les Mouflons : ce fut la bonne. L'effort s'est conclu avec la réception payante de Kupp.

La copine de Beckham, Lauren, doit donner naissance à leur premier enfant d'un jour à l'autre.

C'était le deuxième Super Bowl d'affilée se déroulant dans le stade d'un des clubs impliqués. L'an dernier, les Buccaneers ont battu les Chiefs 31-9 à Tampa.

Les Bengals en étaient à leur troisième match du Super Bowl.

En 1982, ils ont été battus 26-21 par San Francisco. En 1989, les Niners ont eu le dessus 20-16.

Durant leur période à St. Louis, les Rams ont gagné le Super Bowl en 2000, 23-16 contre le Tennessee. Ils ont toutefois été défaits en 2002 (les Pats, 20-17).

Revenus à L.A. à compter de la saison 2016, les Rams ont de nouveau atteint le Super Bowl en 2019, mais la Nouvelle-Angleterre a gagné 13-3.

Inauguré en septembre 2020, le SoFi Stadium a coûté environ cinq milliards $.

Le stade est tout près du vieux Forum, où ont longtemps joué les Lakers et les Kings.

Dans le même coin on bâtit l'Intuit Dome, qui va héberger les Clippers.

ContentId(3.1401630):Super Bowl LVI : Dr. Dre, Snoop Dogg et les autres enflamment le SoFi Stadium
bellmedia_rds.AxisVideo

À la mi-temps, Dr Dre, Snoop Dogg, Eminem, Kendrick Lamar et Mary J. Blige - et 50 Cent, dont la présence n'était pas annoncée - ont fait entendre des succès comme « California Love », « Lose Yourself », « Family Affair » et « In Da Club ».

La légende du tennis Billie Jean King a effectué le tirage au sort.

Juste avant le botté d'envoi, la superstar de la lutte et du cinéma The Rock a présenté les deux clubs en présence, avec toute la verve qu'on lui connaît.

Mickey Guyton et Jhené Aiko ont chanté « The Star-Spangled Banner » et « America the Beautiful », respectivement.

Parmi les célébrités au match, on a vu LeBron James, Matt Damon, Charlize Theron, Jennifer Lopez et Ben Affleck, ainsi qu'Emmett Smith.

Les meilleures publicités du Super Bowl LVI
ContentId(3.1401622):NFL : The Rock réchauffe la foule au Super Bowl LVI
bellmedia_rds.AxisVideo