L’éco anxiété est un phénomène qui touche de plus en plus de jeunes! Certains dorment mal la nuit, d’autres remettent en question la pertinence d’avoir des enfants et de les élever dans un contexte environnemental aussi malsain. Mais en quoi consiste exactement l’éco-anxiété et en quoi est-elle différente de la solastalgie ?

 

Qu’est-ce que l’éco-anxiété ?

Est-ce que le sort de la planète vous inquiète de plus en plus ? Les changements climatiques, le réchauffement de la planète, les émissions de gaz à effet de serre : tous ces facteurs sont sources d’angoisse et d’anxiété à un point tel que certains dorment mal la nuit! Ces questionnements et cette peur face à la qualité de l’environnement futur commencent à se faire ressentir sur la santé mentale. Impuissants face à l’ampleur du problème et à l’indifférence des autres,Éco anxiété de plus en plus de personnes souffrent d’éco-anxiété. Angoisse, impuissance, colère, chagrin profond, les symptômes de cette anxiété écologique sont multiples. C’est un phénomène qui est bien réel et qui prend de l’ampleur particulièrement chez les jeunes. 

Un autre terme bien à la mode est celui de « solastalgie ». Semblable à l’éco-anxiété, ce mal de vivre, dû aux nouvelles omniprésentes concernant les changements climatiques, est plutôt centré sur le moment présent. Plutôt que de se projeter dans un avenir sans issues écologiques (comme avec l’éco-anxiété), la solastalgie est une détresse psychologique développée en raison de la dégradation environnementale actuelle.      

 

Est-ce qu’on peut vraiment faire une différence ?

Voilà la question que tous les éco-anxieux se posent un jour ou l’autre ! En vacances sur la route j’avoue avoir aussi eu cette réflexion. À bord d’un véhicule hybride, je réalisais que ce dernier possède actuellement le meilleur des deux mondes pour la longue route. Son mode « purement électrique » permet de se déplacer sur la batterie pour les trajets plus courts (60km d’autonomie dans le cas de la Volvo S90) et ensuite de rouler à faible consommation sur l’essence, ce qui permet d’avoir la paix d’esprit en tout temps. Une conduite quotidienne en mode électrique pur permet non seulement de réduire les coûts d'exploitation, mais aussi l'impact environnemental.

Est-ce que seule cette action peut vraiment faire une différence ? Il est évident qu’une part de responsabilité revient aux industries, aux gouvernements ainsi qu’à leurs dirigeants, qui sont souvent gourmands de rentabilité financière. Cependant il est important de prendre conscience que tous nos petits gestes du quotidien auront aussi un impact considérable sur l’avenir de notre planète. Que ce soit au niveau de la consommation d’eau, de la quantité de matière résiduelle, de l’utilisation des transports en commun ou d’une voiture électrique (ou hybride), nos choix individuels feront une différence. C’est la somme de toutes nos actions personnelles qui déterminent l’impact que nous aurons sur l’environnement. Chaque individu doit se responsabiliser et prendre des décisions qui respectent la nature de ses limites. 
 

Comment faire une différence ?

Plusieurs jeunes sont conscients du mauvais sort que l’on réserve à notre planète mais ne savent pas exactement comment ils peuvent faire une différence. 

Voici plusieurs gestes qui pourront vous aider à avoir un mode de vie durable et plus respectueux de l’environnement :

  • Diminuer le gaspillage et les matières résiduelles (avec le compost et le recyclage)

  • Être végane (diminution des gaz à effet de serre)

  • Acheter seconde main (ou vendre/donner plutôt que jeter)

  • Réduire sa consommation d’eau potable (ex: arrêter l’eau pendant les brossages de dents, utiliser des modes « écologiques » lors des cycles de lavage, etc). 

  • Posséder un véhicule hybride ou électrique (pour un mode de vie durable)

  • Utiliser les transports en commun ou faire du covoiturage (diminution des gas à effets de serre )

  • Consommer locale et biologique (sans pesticides)

 

Ces petits changements, faits graduellement, peuvent ensuite faire partie d’un mode de vie plus sain et respectueux de notre planète. Et en faisant sa part dans la vie de tous les jours, vous pourrez aussi diminuer cette sensation d’impuissance reliée à l'éco-anxiété.

 

Aussi à voir : La nomophobie : c'est quoi ça?